You are currently visiting LifeWorks.com, would you like to visit a LifeWorks regional site?

close

Voici pourquoi nous avons besoin de plus que des célébrations durant le Mois de l’histoire des Noirs

Publié par : LifeWorks,

Par Joseph Junior Smith, B. A. (spéc.), B. Éd., M. Éd., Ph. D. (sans thèse)

Les festivités entourant le Mois de l’histoire des Noirs sont à la fois source de divertissement et d’enthousiasme. De nombreuses personnes noires sont fières de ces célébrations parce qu’elles offrent la possibilité de partager avec le monde entier la richesse de leurs cultures. Cependant, il est important de reconnaître que les célébrations et le divertissement ont leurs limites. On peut très bien profiter des célébrations en lien avec la culture des Noirs sans avoir à comprendre les limites systémiques auxquelles les Noirs ont toujours été, et sont encore, confrontés. Le divertissement et l’enthousiasme n’ont permis qu’une légère amélioration du traitement des Noirs. Beaucoup trop souvent, on parle de l’histoire des Noirs uniquement à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs.

Se contenter de célébrer une culture ne constitue pas un moyen efficace de véhiculer le message d’inclusion, ou de rendre notre société et ses institutions plus inclusives. Alors que l’on assiste à un éveil racial aux quatre coins de la planète, nous ne pouvons malheureusement que constater qu’aucune fonction, aucun statut, aucune habileté, ni aucune réalisation ne protège les Noirs contre la discrimination systémique. Nous constatons également que toute exposition, à quelque niveau que ce soit, à la culture des Noirs ne peut à elle seule prévenir le racisme ou les gestes à caractère raciste. Le seul moyen de se pencher sérieusement sur les préjugés et les stéréotypes est de partir d’une simple prémisse : toute personne a une valeur inhérente dans notre communauté mondiale.

Cette année, à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, nous devrions tous rejeter les mythes et les idées d’une autre époque qui nous empêchent de voir la valeur de chacun – pas malgré les différences et le caractère unique de chacun, mais grâce à ceux-ci. Les vieux mythes et les faussetés dont nous héritons à propos de l’expérience, des compétences, des habiletés et des différences culturelles d’autres personnes nous empêchent de goûter la richesse et l’abondance qui s’offrent à nous lorsque nous prenons la peine de comprendre et d’apprécier diverses identités et expériences. Heureusement, nous pouvons prendre part à des activités pour nous aider à abandonner ces mythes et à adopter une nouvelle ligne de pensée sans même quitter la maison.

Voici quelques façons de passer à l’action :

Nous espérons que, par de tels gestes, nous pourrons faire plus que simplement célébrer les aspects de la culture des Noirs durant le Mois de l’histoire des Noirs. Nous serons alors plus à l’aise de réfléchir à l’expérience vécue par les personnes à qui ce mois est consacré et d’en discuter. Cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas célébrer; cela signifie que nous pouvons mieux comprendre ce que nous célébrons et les moyens à notre disposition pour susciter les changements significatifs qui vaudront encore plus la peine de célébrer.

Cliquez ici pour explorer nos programmes de formation sur la diversité et l’antiracisme. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un conseiller en formation en milieu de travail.

Faites que vos employés se sentent aimés