You are currently visiting LifeWorks.com, would you like to visit a LifeWorks regional site?

close

La nécessité d’intégrer les trois piliers de l’intelligence émotionnelle à votre culture

Publié par : LifeWorks,

La production est paralysée parce qu’un de vos fournisseurs ne vous a pas envoyé les bons matériaux. Plutôt que de paniquer, le directeur de la production s’est empressé de communiquer avec le fournisseur pour lui demander d’expédier immédiatement les matériaux qui avaient été commandés.

Un aspect important du bien-être de l’employé est l’intelligence émotionnelle. Dans cette situation, le directeur de la production a fait preuve d’un degré élevé d’intelligence émotionnelle : il a accepté le défi qui se présentait et a réglé le problème en prenant une décision rapide.

Par contre, il a peut-être ressenti beaucoup de stress et d’irritation. Cette situation peut mener à des débordements d’émotions intenses, ce qui, en plus d’être mauvais pour la santé, est tout simplement improductif.

Vous jouez un rôle actif pour donner à vos employés le pouvoir de développer leur intelligence émotionnelle et, en retour, améliorer leur bien-être global. Lorsque les employés réussissent à maîtriser leurs émotions, tout le monde y gagne.

Vous trouverez ici de l’information sur l’intelligence émotionnelle au travail et sur la façon de l’enseigner.

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle?

Avant de pouvoir aider les employés à développer leur intelligence émotionnelle, vous devez comprendre en quoi elle consiste. Il est peut-être plus simple de commencer par déterminer ce qu’elle n’est pas.

Ce n’est pas un pouvoir supérieur de l’esprit que seuls les moines bouddhistes peuvent acquérir. Ce n’est pas non plus le déni de nos émotions bien humaines. Nous ne sommes pas des robots, après tout.

En premier lieu, les personnes qui possèdent un haut degré d’intelligence émotionnelle parviennent à comprendre les émotions qu’elles ressentent. Par exemple, si leur frustration monte, elles en sont conscientes.

Ah! J’éprouve de la frustration.

Ce type d’intelligence permet aussi de reconnaître les émotions chez les autres, de savoir si une personne se sent incomprise ou survoltée.

Grâce à l’intelligence émotionnelle, lorsqu’une émotion se manifeste, il est possible de savoir comment l’utiliser à notre avantage.

Bon, je ressens de la frustration, mais si je réagis sans réfléchir, je vais devoir vivre avec les conséquences de ce débordement. Je vais plutôt accepter la frustration pour ce qu’elle est, une simple émotion. Ensuite, j’agirai.

En fait, l’intelligence émotionnelle repose sur certaines habiletés qui sont ses trois piliers :

  • La conscience émotionnelle
  • L’empathie
  • La maîtrise des émotions

Si vous réussissez à créer une équipe d’employés empathiques et lucides, vous observerez des répercussions positives sur le bien-être et sur la culture d’entreprise.

Les répercussions de l’intelligence émotionnelle sur votre quotidien

À quoi ressemble un milieu de travail fondé sur l’intelligence émotionnelle?

Il est composé d’employés qui parviennent à établir entre eux des relations solides et enrichissantes, tout en gérant les aspects négatifs et en se concentrant sur l’action et l’évolution.

Disons que vous avez organisé une réunion, mais tout le monde est en retard. Plutôt que de laisser libre cours à votre colère, d’envoyer des textos cinglants ou de rappeler la réunion en criant dans le corridor, vous restez calme et vous vous demandez ce qui serait productif.

Donc, vous gardez votre sang-froid et, tout en attendant les participants, vous leur envoyez des rappels amicaux. Quand enfin tout le monde est là, vous soulignez à quel point la ponctualité est une valeur importante pour vous en ajoutant que lorsque les gens arrivent en retard vous avez l’impression qu’ils se moquent bien de vous faire perdre votre temps. Ensuite vous rappelez à tous l’importance d’être à l’heure la prochaine fois, puis vous passez au sujet de la réunion.

C’est ce qui se passe dans un milieu de travail productif et respectueux. Dans un milieu de travail délétère, la personne qui avait organisé la réunion aurait fini par se mettre à crier, à faire des reproches aux retardataires et à les accuser de tous les maux. Ce genre de comportement favorise le roulement de personnel et tue l’enthousiasme.

En restant calme et en donnant tout simplement une rétroaction aux employés, vous leur montrez que vous les respectez, tout en faisant valoir votre point de vue.

Comment donner aux employés le pouvoir d’agir

Maintenant plus que jamais, vous jouez un rôle prépondérant dans l’amélioration du bien-être des employés et dans le développement d’une culture positive. Une des meilleures façons d’y parvenir consiste à sensibiliser les employés à l’acquisition de compétences fondées sur l’intelligence émotionnelle.

Comme le sujet peut sembler bien abstrait pour certaines personnes, il faut commencer par les principes de base. Organisez une séance d’introduction à l’intelligence émotionnelle. Faites un exposé pour leur expliquer quelles sont les compétences rattachées à ce type d’intelligence et comment les appliquer au quotidien.

Pour les faire participer pendant la séance, animez un exercice de jeu de rôles qui leur permettra de faire appel à la conscience émotionnelle, à l’empathie et à la maîtrise des émotions. Vous créez ainsi à leur intention un environnement où ils pourront mettre en pratique de nouvelles habitudes et compétences en toute sécurité.

Une partie de votre stratégie de sensibilisation doit également consister à promouvoir les services du programme d’aide aux employés qui leur permettront de renforcer ces compétences, comme les possibilités liées aux professionnels de la santé mentale.

Lorsque vous réunissez vos employés pour leur enseigner d’importantes compétences fonctionnelles, vous les faites participer à un des aspects les plus importants de toute entreprise : la création d’une culture favorisant l’attitude positive et le respect en milieu de travail.

Faites que vos employés se sentent aimés